fbpx

09 72 16 07 81

contact@haarpe.com

Comparer les annonces

C’est toujours épatant de voir la simplicité avec laquelle un enfant perçoit le monde et comment, sans même avoir conscience de ces champs d’énergie, de cette réalité abstraite et invisible, il est capable d’en tirer parti tout naturellement et de profiter de cette énergie brute et abondante qui l’entoure.

Je me souviens quand j’étais petit et que j’allais passer des vacances chez mes grands-parents, il arrivait que ma grand-mère me dise quelque chose comme : « Florent, va chercher papy s’il te plait, je viens de me brûler les doigts avec de l’eau bouillante ». Et je lui répondais parfois « Attends mamy, je vais faire comme papy, donne-moi ta main que je pose la mienne dessus ». Et la brulure passait rapidement, sans laisser de traces et pour moi c’était tout à fait naturel, comme un jeu. Forcément, je voyais régulièrement des gens venir voir mon grand-père parce qu’ils avaient mal à la tête, au dos, ou ailleurs et ils repartaient un peu plus tard en se sentant bien.

Et puis j’ai grandi et j’ai commencé à vouloir comprendre le fonctionnement des choses. J’ai appris que mon grand-père avait acquis cette compétence à guérir avec les mains et les énergies par le biais de ces périples professionnels en Guyane et en Martinique notamment.
Quand exactement ? Par qui ? Dans quel contexte ? Nul ne le sait, il a emporté ces réponses avec lui. Et donc n’ayant jamais eu l’occasion de lui en demander plus, j’ai très vite laissé tomber pour me pencher vers des pratiques plus cartésiennes, plus logiques ; plus cérébrales d’une certaine manière.

Ayant toujours eu l’ambition d’améliorer la vie des gens et étant dans l’ère de la technologie, je me suis d’abord orienté vers l’informatique, affutant ainsi ma curiosité et mon mode de pensée tout en m’aidant à comprendre que : Peu importe la serrure, rien ne sert de forcer avec la mauvaise clé, il est plus intéressant d’apprendre à trouver la bonne clé. J’y ai également découvert la transmission en formant les employés de grandes entreprises à Paris ce qui a été révélateur pour moi dans la façon dont j’allais pouvoir remplir ma mission et aider grâce au partage d’outils et de méthodes.

C’est alors que les premières opportunités dans le domaine du bien-être et des thérapies-brèves se sont présentées à moi et les saisir m’a permis d’apprendre, de pratiquer et d’enseigner l’hypnose, la programmation neurolinguistique, le reboutement, l’ennéagramme, la systémique et d’autres. Et pendant plus de 10 ans dans ce milieu j’ai constaté l’impact positif de ce partage sur des milliers de personnes.

Cependant, j’étais encore en quête d’un certain besoin de compréhension, de trouver quel était le lien, le point originel commun à toutes ces techniques et également à trouver comment optimiser cela pour pouvoir le mettre à la portée du plus grand nombre et compléter l’idée de soin par le fait d’apporter une meilleure hygiène de vie.

J’ai pour cela étudié différentes pistes : Expérimentation de méthodes, lectures d’études scientifiques, analyse d’impact des techniques, observation via des électro-encéphalogrammes pour voir ce qu’il se passait concrètement dans le cerveau, etc.

C’est finalement en échangeant avec Frank, avec qui je travaillais déjà depuis longtemps, que j’ai pu trouver la réponse, MA réponse, celle qui m’apportait la lumière sur le point commun à toutes les différentes méthodes que j’ai pu expérimenté au cours de ma vie.

Et quand, ensemble, nous avons créé HAARPE, c’était pour moi l’expression, mise à portée de tous, de ce que signifie pour moi cette réponse, de ce qu’est l’être humain dans ce monde, de ce qu’il peut faire, de ce qu’il peut devenir, de ce qu’il peut apporter de positif et de bienveillant pour les autres, pour lui-même et pour son environnement.

Et je suis aujourd’hui comblé de pouvoir le partager avec vous, de constater chaque jour, chaque instant que cet ensemble de méthodes participe à améliorer la vie de gens un peu partout, créé de l’engouement, permet même à ceux qui le souhaitent d’en vivre confortablement.

Alors je dis vive l’harmonie, vive l’abondance, vive le partage, vive l’ouverture ; bref vive l’humanité.